Parenthèse d'une entrepreneure : dire non et être payé à sa juste valeur

by - mai 18, 2020






Bon je vous préviens, cet article peut être perçu comme un peu plus "cash" que d'habitude.



Je l'écris suite à plusieurs conversations avec des personnes qui m'ont donné leurs points de vue quand je leur ai dit que j'avais refusé de travailler avec certains clients.


Certains étaient limite "outrés" que je puisse refuser un projet et d'autres m'ont compris. Certains étaient des salariés et les autres étaient des entrepreneurs ou des personnes qui savaient ce que c'était que de gérer un business. Je vous laisse deviner quelle catégorie trouvait que j'avais eu tort et laquelle trouvait ma réaction normale...






J'ai remarqué que depuis quelques temps je disais plus facilement "non" quand j'estimais que c'était nécessaire.

Je suis sûre que ça vous ai déjà arrivé de nombreuses fois : cette même personne qui vous demande un énième service, vous dites "oui", alors qu'au fond de vous, ça vous saoule de devoir encore rendre service à cette personne. Et en plus, vous savez qu'elle ne vous rendra jamais la pareille... Vous n'avez même pas envie au fond de vous de dire oui... Mais vous avez peur de la froissée si vous refusez. Vous avez peur de lui déplaire...



Vous reconnaissez cette scène ? Et bien moi j'étais comme ça dans ma vie perso et aussi dans ma vie pro. Combien de fois j'ai fait les choses parce qu'on me les demandait alors que je ne voyais pas le but final, que je n'en avais pas envie, ou que ça ne correspondait pas à mes valeurs. Et combien de fois j'ai aidé des personnes qui, au final, ne méritaient pas que je mette autant d'énergie pour leur faire plaisir car ce n'était jamais réciproque ?



Je vais vous donner un exemple qui m'a énormément appris :


Au début, quand je venais tout juste de démarrer ma formation en décoration d'intérieur et que je travaillais toute la semaine à plein temps en tant qu'assistante qualité, j'ai travaillé GRATUITEMENT sur un projet à distance pour une "cliente" (je mets "cliente" même si par définition le mot est mal choisi puisqu'elle ne m'a rien payé). J'étais tellement emballée par son projet, son appartement sur Paris était magnifique et permettait de faire de belles choses. Cette personne a tout eu : planches d'inspiration, planches shopping, plan d'aménagement et même 3D !


Et au final, je n'ai même pas eu un merci ! MÊME PAS UN MERCI ! Education... Cliente... Je vous présente ?


Je lui propose de faire ça gratuitement (grosse erreur de ma part !), donc elle pourrait au moins avoir la politesse et l'éducation de me dire merci pour ces heures de travail ! Parce qu'en plus, comme je débutais tout juste, je passais énormément de temps sur son projet (sur mon temps libre) car je n'avais pas encore tous les logiciels en main.

J'ai relancé cette personne deux fois pour avoir au moins un retour et rien. Elle ne m'a jamais répondu... Pourtant lors des échanges durant le projet elle était réactive et charmante.




Et bien maintenant j'ose dire non et surtout je demande à être payée à ma juste valeur :


Côté perso :

Cela ne tombe pas au bon moment car j'avais prévu autre chose qui me plait plus et qui me redonne de l'énergie ? C'est non !

Côté pro

Cela ne correspond pas à mes valeurs que je me suis fixé pour ma boite ? C'est non !
Cette personne veut tous les conseils que je peux lui apporter sans rien payer en échange ? C'est non !




Non mais sérieusement, même en tant que salariés, vous accepteriez de travailler gratuitement vous ? Et bien moi en tant qu'indépendante c'est pareil et c'est même "pire" car si je ne travaille pas, je n'ai pas de rémunération !


Mon métier est de conseiller en décoration, je dois donc être payée pour que la personne ait mes conseils en décoration. C'est comme ça, c'est tout ! Et si elle estime que c'est trop cher et bien je lui dirais gentiment qu'on n'est pas fait pour travailler ensemble ou qu'elle aille faire d'autres devis chez la concurrence.


Je vous jure qu'avant ça m'aurait travaillé pendant des jours de dire non ou de refuser un projet. Je vous rassure, elles ont été rares les fois où j'ai refusé un projet. Mais quand certaines personnes m'appellent et me parlent comme si mon travail ne valait pas le tarif que j'ai défini... Bien non, dans ce cas là, je refuse poliment de travailler avec cette personne.




Autre exemple :

J'ai eu une personne qui m'a appelé pour prendre rendez-vous pour des conseils couleurs. Je lui explique le tarif et comment cela se déroule afin qu'elle comprenne ce qui justifie mon tarif. Et vous savez ce qu'elle m'a répondu ? : "Il ne faut pas 2 heures pour trouver une pauvre couleur ! 1 heure ça suffit largement donc je payerais la moitié" (véridique, mot pour mot !). J'ai donc gentiment refusé sa proposition de me faire travailler le même temps, pour moitié moins...


Les gens ne sont plus des enfants et ils peuvent encaisser un "non". La Terre ne va pas s'arrêter de tourner si vous dites "non" et personne ne va vous jeter des pierres pour avoir refusé !




Et en faisant cela j'ai gagné en assurance et dans ce sentiment d'être pleinement responsable. Je gère une entreprise ! Une micro-entreprise, certes, mais une entreprise quand même ! Il y a du travail derrière, il y a tout ce que je ne vous montre pas mais qui pourtant mérite d'être payé à sa juste valeur. Il y a les heures de recherches que je fais à la place du client mais qu'il ne voit pas car, il me paye pour juste obtenir le résultat final.

Je suis entrepreneure, je propose des services : le client achète mon travail, mon temps et mon expertise ! Je ne fais pas la manche pour avoir une petite pièce au bon vouloir du client.


C'est exactement comme ces personnes qui proposent de "parler de toi" en échange d'un projet gratuit.

Pardon hein... Mais je sais très bien parler de mon travail gratuitement et toute seule. Montrer mon expertise et ce que je fais ne me coûte rien avec ce blog, mon site pro et les réseaux sociaux.




Autre exemple :


J'ai un prospect qui m'a contacté afin de refaire plusieurs bureaux pour son entreprise. Il avait un budget global et il ne restait pas grand chose dans ce budget pour payer mes prestations. Je lui ai fait un devis (à mes tarifs habituels) mais cette personne est allée voir la concurrence. OK, pas de souci, jusque là rien d'anormal.

Déjà j'ai eu une réponse suite à ce devis et j'ai eu une raison (ha oui, petit aparté : quand on prend le temps de faire un ou plusieurs devis, le savoir vivre veut qu'on attende un "oui" ou un "non" après... Mais bon là c'est encore un autre sujet...).

Mais là je me dis que j'ai bien fait de ne pas baisser mes prix car ce n'est pas à moi de baisser mes tarifs au budget du client. Une autre décoratrice a dû accepter des heures et des heures de travail pour, je vous le jure, vraiment pas grand chose !!!

Niveau rapport production / rentabilité on a connu mieux ! Et en plus, la même semaine, j'avais un appel pour un autre projet sur lequel j'ai adoré travailler ! Comme quoi les choses sont parfois bien faites.





Connaître sa valeur et définir ses valeurs pour son entreprise sont des clés importantes !!! Si vous ne les connaissez pas, vous laisserez des personnes profiter de vos compétences, sans rien au retour ou à des tarifs ridicules. Et ça NON !









Vous aimerez aussi

4 commentaire(s)

  1. Bonjour,
    C'est très juste quel que soit le domaine d'activité.. On va dire que ces "clients" nous rendent limite service pour réaliser la valeur de notre travail et prendre confiance en soi...En tout cas, je le vois comme ça car on ne nous rendra jamais le temps et l'énergie perdus…
    Ewa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le vois également comme ça ! Mais c'est vrai que la 1ère fois où on refuse un client n'est jamais simple. Après, on comprend toute l'énergie économisée pour quelqu'un qui n'aurait pas reconnu la valeur de notre travail. Ça permet d'investir son énergie et son temps dans les autres projets clients.

      Supprimer
  2. Tu as bien raison de dire non aux clients qui ne te prennent pas au sérieux ! Moi aussi j'ai bossé gratuitement pour une nana à distance au début de ma formation. Elle voulait que je lui fasse la déco de 2 salles de bain en moins d'une après-midi !! (ben oui, les ouvriers arrivaient le lendemain tu comprends...). Ça m'a servi de leçon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement j'ai l'impression qu'on est beaucoup à avoir fait cette erreur de débutant en proposant des services gratuits ou à prix réduits... Comme tu dis, ça nous sert de leçon !

      Supprimer