Parenthèse d'une entrepreneure : la concurrence

by - février 17, 2020



Durant le mois de novembre et décembre 2019, j'ai reçu beaucoup de messages ou de discussions de personnes m'indiquant que deux nouvelles concurrentes en décoration d'intérieur venaient de s'installer pas très loin de chez moi.



Comment j'ai géré cette information ?


Tout cela part d'une bonne intention mais en fait, dans le fond, je ne veux pas le savoir !
Je ne veux pas le savoir car cela ne ferait qu'augmenter mon stress et évidemment une fois que j'étais au courant, je suis allée voir leurs sites internet respectifs.

Et là, la pression retombe ! Je m'explique : non pas qu'elles ne font pas de belles choses (au contraire), mais parce qu'on n'a pas la même façon de travailler et nos univers sont complètement différents.

Avoir sa propre patte, son propre univers, c'est cela qui fera qu'un client fera appel à vous et pas à la concurrence.


Et là où je ne m'inquiète pas plus que ça, c'est que je sais que je suis authentique avec mes clients, que je suis à l'aise dans mes baskets sur les offres que je propose, que je connais mes points forts, mes limites, ce que je dois améliorer et surtout, j'ai ma propre expérience que ces concurrentes n'auront jamais et inversement.


On aura beau faire la même chose, elles n'auront pas eu les mêmes clients que moi, elles n'auront peut-être pas la même façon de travailler que moi, elles n'ont peut-être pas fait la même formation que moi, etc... Et c'est ce qui fait toute la différence !





Il y a de la place pour tout le monde et je sais qu'après 1 an de projets clients depuis la création de Pellmell Déco, j'ai appris à faire avec la concurrence. C'est-à-dire que je préfère justement avoir une mentalité positive et avoir une relation d'entraide avec la "concurrence", que de se tirer dans les pattes.

Et en fait on ne se tire même pas dans les pattes car les clients qui me contactent ne me parlent jamais de mes concurrent(e)s. En 1 an, j'ai eu un seul prospect qui a eu l'amabilité de me dire qu'il avait signé chez la concurrence.

Il y a plein de paramètres à prendre en compte : la distance avec le client, les tarifs appliqués, le ressenti du client par rapport aux travail de chaque décoratrice.eur, ...


Je fais mon petit bonhomme de chemin et c'est tout ce qui compte !




La concurrence fait parti du jeu de l'entreprenariat et si vous n'êtes pas prêt(e)s à l'accepter alors les choses vont être compliquées !

Quand je discute sur Instagram, j'ai de supers échanges avec des "concurrentes" car on parle pas mal de nos difficultés, on se soutient car on sait ce que l'autre traverse. Certaines sont plus expérimentées et d'autres moins. On apprend de nos propres erreurs et ça rassure de se dire que d'autres les ont aussi faites.


Cela n'empêche qu'il faut tester et faire ses propres erreurs pour apprendre. C'est malheureusement (heureusement ?) l'une des meilleures écoles !




Il n'y a qu'une seule fois sur un salon à Paris où j'ai discuté avec une autre décoratrice qui a essayé de me démoraliser (je venais de me lancer 1 mois avant !). J'ai rigolé intérieurement car je trouvais que son attitude était justement décevante et je me disais qu'une façon de penser comme celle-ci devait aussi se ressentir avec ses clients.
Surtout qu'elle travaillait sur Paris, qu'elle ne proposait pas du tout les mêmes tarifs en fonction de sa zone géographique et de sa clientèle cible.

Donc pourquoi essayer de me démoraliser ?

J'analyse énormément les comportements et les caractères des gens, (j'analyse même leur gestuelle pour tout vous dire) et les personnes comme ça sont au final les moins confiantes et ont besoin de rabaisser l'autre pour se sentir supérieures et se rassurer. Grand bien leur fasse... Moi je ne suis pas comme ça et je m'en porte très bien.


Alors ne vous démotivez pas à l'avance par la concurrence car sinon personne n'aurait jamais osé se lancer.
Dans n'importe quel domaine que se soit il y a de la concurrence !
Dans ces cas là, si j'avais écouté ma petite voix quand j'avais de la concurrence, je ne me serais pas mise à mon compte, je n'aurais jamais débuté ce blog et je resterai au fond de mon lit paralysée par la peur.


Ayez un esprit de battant(e) mais ne vous comparez pas aux autres (si possible car je sais que ce n'est pas facile). Soyez en compétition avec vous-même, faites votre "truc" à vous, les autres on s'en fout !







Vous aimerez aussi

2 commentaire(s)

  1. Bonjour, je me lance moi aussi dans l'auto entrepreneuriat, mais pas du tout dans le même domaine que vous, et j'adore votre article !!
    J'en suis à la phase réseautage, et je rencontre également de très belles personnes, prêtes à donner des conseils, à donner du temps pour ça, et j'avoue avoir été très agréablement surprise et figure-vous que la seule personne à ne finalement pas avoir eu envie de "jouer le jeu" est une amie !!! Elle n'est bizarrement jamais dispo, même quand je propose un resto près de son bureau ... tant pis, je ne vais pas perdre mon énergie pour elle, d'autres personnes m'aident à me booster et je souhaite garder le positif de tout ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sandrine ! Mais ouiiiiii ne perdez pas votre temps et votre énergie avec des personnes qui pourraient vous ralentir. Investissez votre énergie dans le positif et cela sera épanouissant et amènera encore plus de bonnes personnes et de bonnes expériences ! Bon courage pour la suite !

      Supprimer