J'ai testé : le stamping

Aujourd'hui je vais vous parler de stamping !

Après 3 ou 4 essais pas très convaincants (cf. photo suivante où j'ai tellement essayé de retirer le surplus sur le bord des ongles que ça fait dégueulasse. Si si, il n'y a pas d'autre mot !), je suis enfin parvenue à faire quelque chose de potable.



Mes principaux problèmes ont été :

  • D’abord de trouver des couleurs qui allaient bien ensemble.
  • Et de trouver des couleurs qui tranchent assez pour qu’on puisse bien voir le motif.
  • Une fois les couleurs trouvées, là c’est un autre problème qui se pose : il faut que le vernis soit un minimum épais pour que le vernis s’accroche correctement au tampon. Et parfois ça ne marche pas, donc il faut encore recherché de nouvelles couleurs…
Moi qui croyais au début que ça allait me prendre 5 minutes…

Par contre je dois dire que la pause est très simple une fois qu’on a le coup de main :

1. Une pose de vernis basique : on met sa base, puis on applique 2 couches minimum de vernis (dans mon cas 3 couches ont été nécessaires). J'ai d'ailleurs appliqué le vernis que je vous ai présenté dans l'article précédent : Mod-ern Girl d'OPI. On laisse ensuite sécher.

2. On met une bonne couche de vernis sur le motif que l’on souhaite :

  

3. On racle à l'aide du racloir :




4. On vient déposer son tampon en appuyant légèrement :




5. Faire un mouvement de gauche à droite sur l’ongle pour que le motif s’applique bien sur toute la largeur :




6. Evidemment, une fois fini, un petit nettoyage du bord des ongles s'impose! Avec un coton-tige que j’imbibe de dissolvant ou un stylo correcteur.


Et voilà ce que ça donne (sans top coat) :




Et avec un top coat (taaadddddaaaaaaaaaaaa!) :



Ha oui, aussi, petite astuce dont je n’ai pas pensé la 1ère fois : penser à avoir à côté de soi un coton imbibé de dissolvant pour essuyer le tampon entre chaque application. Et de l’essuie-tout sous la plaque pour racler l’excédent de vernis qui se trouve sur le racloir (afin de le garder toujours propre). Le faire avant, ça évite de le faire quand on a les doigts avec du vernis pas encore sec... hum... oui ça sent l'expérience...

Pour nettoyer les outils, encore un peu de dissolvant sur du coton pour nettoyer la plaque, le tampon et le racloir.

Et voilà ! Facile non ?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Me suivre sur les réseaux sociaux

Me suivre sur FacebookMe suivre sur PinterestMe suivre sur InstagramMe suivre sur HellocotonMe suivre sur Google+Me suivre sur BloglovinMe suivre par flux RSSMe contacter par emailHTML Map